Contact
Subscribe to our newsleter
Free Design Software
rfq rfq

Informations sur le projet


  • Zwijnaarde
  • Belgique
  • Architecte
    archipl architecten (Paul Van Eygen & Patrick Lefebure)
  • 2/2010 - 9/2011
  • Client
    DAF GROUP nv
  • Ingénieurie:
    ArcelorMittal Engineering Department Ghent & OCAS
  • Photographe:
    1, 12, 13, 14: Gert De Vos
    2-11: Jeroen Op de Beeck

Liens


  Vue 1
  Vue 2
  Plan du rez-de-chaussée
  Plan du niveau 1
  Plans des niveaux 2, 3 et 4
  Élévations et sections 1
  Élévations et sections 2
  Détails 1
  Détails 2
  Ateliers de métallurgie
  Indaten©
  Aluzinc©
  Poutrelles HE
  Coque MD
  Panneaux Sandwich

Centre des Structures Métalliques de Gand, Belgique


L'objectif de ce nouveau centre de recherche était d'employer autant de solutions en acier que possible. Le bâtiment est un hall d'exposition démontrant la polyvalence de l'acier dans la construction, pour cela plus de 300 tonnes d’acier ont été utilisées ainsi que de nombreuses sortes de revêtements pour obtenir l'esthétique recherchée. 

Situé dans un Parc Technologique de 52 hectares juste à l'extérieur de Gand, en Belgique, ce nouveau campus du Centre de Structures Métalliques a ouvert ses portes en septembre 2011. Le bâtiment de 8 300 m² comprend plusieurs laboratoires, des salles de tests mécaniques et de soudure, un entrepôt, des bureaux et des salles de réunions.

Le Centre des Structures Métalliques (MSC) est un projet commun entre l'Université de Gand, l'OCAS (partenariat entre ArcelorMittal et la région flamande) et l'Institut de Soudage Belge. Les partenaires du MSC travaillent ensemble afin de coordonner la recherche et développer des compétences dans la conception, l'utilisation et le comportement des structures en acier.

Le bâtiment a été conçu pour démontrer la polyvalence de l'acier, c'est pourquoi les partenaires ont fixé un critère de conception strict : outre son caractère fonctionnel, le nouveau Centre de Structures Métalliques devrait être caractérisé par une conception architecturale moderne qui emploie autant de solutions en acier que possible. Bien entendu, le développement durable devait être un élément central de la conception avec un objectif de consommation d’énergie minimum, ainsi que des faibles couts de construction et d’entretien.

Le cabinet  d’architectes Archipl architecten de Gand a accepté le défi de concevoir ce bâtiment. Le service d'ingénierie d'ArcelorMittal Gand et l’OCAS ont fourni une assistance technique, et certains matériaux en acier ont été spécialement développés pour ce projet.

Des solutions en acier fonctionnelles et esthétiques

Le hall d'entrée montre le squelette structurel du bâtiment, avec des colonnes en  H visibles et renforcées (fournies par ArcelorMittal), un principe de conception qui est reproduit du 1er au 3ème étage, juste au-dessus de l'entrée.

Le revêtement de façade central en acier patinable d'ArcelorMittal Indaten© est visible depuis les bureaux, les salles de réunion et les laboratoires, pour établir une connexion visuelle dans ces lieux où ce dernier est pensé et travaillé.

Pour cette façade, un système de suspension unique a été développé. Appelé Cassettes MD (Coques MD), le système consiste en un panneau sur-mesure Indatent© avec un joint articulé. Chaque cassette est accrochée à une structure secondaire et une rigole est laissée entre chacun d'entre elles.  L'eau de pluie qui tombe sur les panneaux est donc redirigée dans la rigole et est éloignée du mur.

Contrairement aux autres installations, l'acier patinable sur cette façade n'a pas été prétraité pour accélérer le processus de vieillissement. Au contraire, l'acier acquiert naturellement sa couleur rouillée si distincte. En arborant une couleur très claire au départ, le panneau Indaten© s'assombrit au fil des années,  avec la formation d’une couche d'oxyde de protection.

Les autres bâtiments (le laboratoire, les salles de tests mécaniques et de soudure) sont entièrement conçus en acier avec des panneaux sandwich Isofran revêtu d'Aluzinc©.  En raison des paillettes blanches et argentées présentes dans l'Aluzinc©, il scintille à la lumière du soleil et créé un revêtement à la fois dynamique et harmonieux. 

Pour les autres parties de la façade, des tôles et des plateaux de revêtement en acier (Hacierba 5.200.50 et 90,500) ont été utilisés. Le toit est composé de profilés de coffrage en acier structurel, quant au revêtement du sol c’est le plancher collaborant Cofraplus qui a été utilisé. Tous ces matériaux ont été, là encore, fournis  par ArcelorMittal.

Dans le hall d'entrée, la réception en forme d'oeuf est revêtue d’xelcolour®, un produit  de la nouvelle gamme de revêtement xcelcoat© d'ArcelorMittal. xcelcoat© combine à la fois  un surface légèrement rugueuse  avec un aspect fin et esthétique. Dans le cas de xcelcolour®, cette rugosité est créée en utilisant la technologie de Texturation au Faisceau Électronique (EBT). Pendant ce processus, de petits cratères sont fondus dans la surface des rouleaux utilisés pour terminer l'acier, résulte alors une surface légèrement texturée.

xcelcolour® est également aussi utilisé pour les ascenseurs du bâtiment. Les concepteurs ont  donc  travaillé étroitement avec le fabricant d'ascenseur KONE pour créer les panneaux d'ascenseur. C'était la première fois qu'une finition xcelcoat® était utilisée pour ce type d'application.

Le reflet bronze qui caractérise xcelcolour® complète le brun rougeâtre du panneau Indaten© visible depuis la réception.

Généralement, l'activation du noyau de béton utilisée pour le chauffage et la climatisation ne permet pas l'usage de faux plafonds qui cachent d'ordinaire les installations d'usage comme les éclairages, les conduites d'eau et d'air, etc. 

Dans ce cas toutefois, les concepteurs ont développé une solution : pour garantir la bonne circulation de l'air comme cela est exigé pour le CCA, un faux plafond à treillis ouvert a donc été installé. Les panneaux standards du treillis en 60x60 cm sont revêtus d'acier Aluzinc©. Chaque panneau est maintenu par des supports standards en forme de T qui sont suspendus de la dalle. Des bandes fines, aussi revêtues d'Aluzinc©, couvrent les supports en T pour assurer l'homogénéité du plafond. 

C’était la toute première utilisation du métal déployé Aluzinc©,  cet élément décoratif de l'entrée a été conçu par l'architecte Paul Van Eygen et Gert De Vos d'OCAS.

Un projet tourné vers le développement durable 

Recyclage de l'eau de pluie

Une allée couverte constitue l'entrée du bâtiment, son toit sert de collecteur d'eau de pluie. Alors, au lieu de pénétrer dans le réseau des eaux usées, l'eau de pluie est d'abord détournée dans un réservoir tampon qui approvisionne les sanitaires en eau dans tout le bâtiment. Une fois que le réservoir tampon est plein, l'eau de pluie est dirigée vers un système d'infiltration qui lui permet de passer plus bas vers les eaux souterraines. Le système d'infiltration minimise le ruissellement en cas de grosses pluies et évite de surcharger les systèmes d'eaux usées locaux.

Chauffage et climatisation

Avec sa conception moderne qui appelle de grands espaces et de grandes étendues de verre,  le maintien d'un environnement confortable dans le bâtiment pouvait affecter considérablement  la consommation d'énergie pendant le cycle de vie du bâtiment.  

Donc au lieu d'installer une climatisation consommatrice d'énergie et d'encombrer l'espace avec des radiateurs, les concepteurs ont choisi d'installer un système de chauffage et de climatisation naturel, basé sur le principe de l'activation du noyau de béton (CCA). Il utilise la masse de l'acier du bâtiment et le plancher en béton comme une banque de chauffage ou de refroidissement. Le plancher est chauffé ou refroidi en utilisant l'eau qui circule par la dalle. La façon dont l'air est chauffé ou refroidi par la dalle permet d'atteindre une température constante dans le bâtiment.

Texte : ArcelorMittal FCE & Constructalia

Powered by aware