Contact
Subscribe to our newsleter
Free Design Software
rfq rfq

FICHE TECHNIQUE

  • Bruxelles
  • Belgique
  • Architectes :
    Conix Architecten
  • 2005
  • Maître d'ouvrage :
    ASBL Atomium VZW
    Entreprises générales : Société momentanée Besix / Jacques Delens
  • Bureaux d'études :
    Association momentanée Bgroup - Geocal
  • Entreprises :
    Iemants NV, Belgo Metal
  • Photographe :
    Marc Detiffe, asbl Atomium : Marie-Françoise Plissart, Luc Tourlouse, ©www.capaxis.com

LIENS

L´Atomium

Réalisé à l´occasion de l´exposition universelle de 1958, ce bâtiment représente le savoir-faire de l´industrie belge de cette époque.

47 ans plus tard, l´Atomium est devenu le symbole le plus remarquable de la capitale belge. Conçu par André Waterkeyn et par les architectes Polak, le concept de cet ouvrage est une molécule de cristal de fer agrandie 165 milliards de fois.

Les différentes surfaces aménagées à l´intérieur des sphères reçoivent des expositions scientifiques et culturelles. Par contre la sphère du sommet de l´édifice contient un restaurant panoramique.

Conçu à l´origine comme structure temporaire, la ville de Bruxelles a décidé de le conserver et donc une rénovation s´imposait.

Structure - Bâtiment

L´ouvrage se compose de neuf sphères de 18 m de diamètre reliées entre elles par des tubes, selon la configuration d´un système cubique centré. L´ensemble est stabilisé par trois gigantesques bipodes en acier pesant chacun 110 tonnes.

L´Atomium mesure 102,7 m de hauteur, du sol au sommet de la sphère supérieure, pour un poids total de 2200 tonnes.

Le mât central est composé d´un tube métallique, à l´intérieur duquel circule un ascenseur, et supporte trois sphères superposées.

Les sphères supérieures désaxées par rapport au mât central sont inoccupées et contiennent seulement un gigantesque nœud d´assemblage.

Les charges de ces sphères sont reportées par les tubes de liaison sur le mât central et sur les boules inférieures, qui sont soutenues par les bipodes.

Les sphères inférieures contenant deux niveaux de plancher, sont constituées d´une charpente structurelle. Des escalators à l´intérieur des tubes de liaison permettent d´accéder aux différentes sphères.


Acier

L´utilisation de l´acier S355 JR a été choisie pour le mât central, les arcs des sphères et les bipodes afin d´alléger l´édifice. Quant aux autres éléments structuraux, ils sont conçus avec de l´acier S235JR.
En ce qui concerne la structure, une vingtaine de tonnes seulement a dû être renouvelée. Ce qui représente donc moins de 1% de la structure.


Enveloppe

La restauration, dont le budget s´élève à 25 millions d´euros, porte principalement sur la réfection de l´enveloppe, le renouvellement complet de l´aménagement intérieur ainsi que la construction d´un pavillon d´accueil.

La couverture originale, en tôles d´aluminium, avait perdu sa brillance suite à l´apparition de corrosion. Aujourd´hui, l´enrobage des sphères est constitué de panneaux sandwichs comprenant une tôle en acier inoxydable type 316 (de 1,2 mm d´épaisseur), côté extérieur, une âme isolante et une tôle galvanisée côté intérieur, sur une surface totale de 9000m².

L´inox offre une excellente résistance à la corrosion, une résistance mécanique élevée, facilite l´entretien, et donne une finition brillante obtenue par électro-polissage. Grâce à l´acier inoxydable d´Arcelor, l´enveloppe des atomes revit!

Avant la rénovation, il y avait 300 000 visiteurs par an. Après la rénovation de l´Atomium le nombre de visiteurs attendus à partir de l´année 2006 est estimé à 1.000.000 de personnes.

Partenaires :

- Ville de Bruxelles - asbl `Atomium´ : maître d´oeuvre
- Jacques Delens - Besix : entrepreneur général
- Belgo Metal : renouvellement de la couverture
- Christine Conix : architecte
- Iemants : constructeur métallique

Photographe : Marc Detiffe

Texte : Constructalia

Pour plus d'information :
Site Atomium.be : http:/www.atomium.be
Site  Belgo Metal :  http://www.permasteelisa.com

Powered by aware