Contact
Subscribe to our newsleter
Free Design Software
rfq rfq

FICHE TECHNIQUE

  • Brasilia DF
  • Brésil
  • Architecte:
    Castro Mello Architects & GMP Gerkan, Marg & Partner
  • 2010 - 2013
  • Bureau d'Etudes:
    Etalp, SBP Schlaich, Bergermann & Partner
    Knut Göppert & Knut Stockhusen (couverture)
  • Entreprise:
    Consórcio Brasilia 2014
    (Via Engenharia & Andrade Gutierrez)
  • Photographe:
    © SBP: 1,3: Markus Bredt
                2,4,5: Knut Stockhusen

LIENS


  Coupe © SBP
  Vue de toiture © SBP
  Fiche de produit: Rebar - Fers à béton
  Fiche de produit: Fibres acier pour dallages

Stade national de Brasilia Mané Garrincha


Inspiré par le travail d’Oscar Niemeyer, le stade national de Brasilia Mané Garrincha a été reconstruit et agrandi pour la tenue de la Coupe du monde de football de 2014 selon les plans des architectes Castro Mello et GMP. Avec une capacité d’accueil pour 72 000 spectateurs, il est le deuxième plus grand stade du pays, qui aspire à l’obtention de la certification LEED Platinum.

Situé dans le complexe sportif Ayrton Senna, le nouveau stade national de Brasilia remplace l’ancien stade Mané Garrincha ouvert en 1974 et puis démoli en 2010. Ce nouveau stade, inauguré en mai 2013, a été conçu pour recevoir non seulement les jeux sportifs dans le cadre de la Coupe du Monde, mais aussi des concerts, des spectacles, des conférences et des réunions. Ce stade recense 74 cabines, 40 bars, deux restaurants, 14 snack-bars et 276 toilettes.

Selon les exigences de la FIFA, le stade est situé à proximité des transports en commun et dispose d’un espace pouvant accueillir plus de 72 000 spectateurs, d’une zone pour les médias et des zones VIP, ainsi que toutes les installations nécessaires à un stade de football moderne, y compris une excellente accessibilité à tous les espaces.

L’espace entre les colonnes qui forment la façade du stade, la dénommée esplanade, s’étend sur 617 870 m2 et permet d’accéder à tous les niveaux des stands de manière rapide et indépendante par 19 portes et 158 tourniquets. La circulation interne est facilitée au moyen de 50 rampes, quatre escalateurs, 60 escaliers et 20 ascenseurs. Le temps d’évacuation des lieux est de huit minutes.

Design
Ce nouveau stade multifonctionnel a été créé en suivant l’architecture traditionnelle de Brasilia, la capitale du pays depuis seulement 50 ans. L’interaction entre les rampes, les ponts, les longues colonnes élancées et le toit circulaire monumental sont les éléments clés de la conception du stade.

La structure en béton armé du toit du stade comprend l’Esplanade, un cercle de colonnes composé de 288 piliers en béton, ainsi qu’une bague de compression en béton du toit constitué d’un maillage de câbles. L’ensemble de la structure est basé sur un cercle parfait sur la base de 96 axes circulaires radiaux et trois axes tangentiels des piliers en béton. Les 288 longs piliers en béton présentent une hauteur de 61 m pour un diamètre d’à peine 1,2 à 1,5 m.

La bague de compression en béton de 22 m, large et conique, possède un diamètre extérieur de 309 m. Les grandes forces de traction de la structure câblée sont ancrées dans les parois radiales au moyen de faisceaux de câbles. Le toit suspendu se compose d’un maillage de câbles qui compte 48 câbles radiaux. Ceux-ci relient la bague de compression à la bague de tension. En outre, on remarque de longues poutres tangentielles à treillis en acier qui sont continuellement stabilisées par les arches de la membrane articulée. Le toit est enveloppé dans une membrane de fibre de verre enduite de PTFE.

Développement durable
L’un des principaux objectifs lors de la conception du nouveau stade a été d’améliorer son efficacité énergétique. Le Stade National de Brasilia aspire à obtenir la plus importante certification en matière de bâtiments écologiques, LEED Platinum, et est destiné à devenir l’espace sportif à plus haut rendement énergétique au monde.

Le climat chaud et sec du Brésil a été un facteur important à prendre en compte dans la conception durable. En mettant à profit les vents de la région, la façade ouverte du stade, avec les colonnes en béton, assure une excellente ventilation naturelle qui réduit la chaleur à l’intérieur du stade. Le toit protège les spectateurs du soleil brûlant et est autonettoyant grâce à un processus photo-catalytique qui permet l’élimination des poussières. L’éclairage est entièrement assuré par le biais de lampes à LED afin de réduire de 20% le coût de l’énergie utilisée. Afin d’éviter les zones d’ombre et d’assurer l’éclairage homogène du champ, le stade est équipé de 465 réflecteurs, chacun ayant deux mille watts de puissance, qui illuminent la pelouse.

La pénurie d’eau est également une question importante dans cette région. C’est pourquoi l’objectif a été de réduire jusqu’à 50 % la consommation d’eau potable à l’intérieur du stade. Ceci a été possible en appliquant des technologies qui garantissent une utilisation efficace de l’eau (WC, robinets, ..), des stratégies pour la réutilisation de l’eau et l’irrigation pratiquement sans végétation. L’eau de pluie est collectée sur le toit et stockée pour son utilisation dans le stade et aux alentours.

De nouveaux espaces verts ont été créés autour du stade en implantant des plantes autochtones qui s’adaptent au climat sec et font de la zone une biosphère. La végétation abondante contribue à réduire l’effet d’îlot thermique dans le centre-ville de Brasilia.

Les matériaux de l’ancien stade démoli ont été réutilisés ou recyclés pour la nouvelle construction, comme dans les travaux de nivellement des terrains.

L’acier ArcelorMittal
Pour ce projet, ArcelorMittal Brésil fournit principalement des barres d’armature de la structure en béton armé, mais aussi des profils, des fils et des produits plats. Au total, le projet couvre 26 000 tonnes de produits longs et 55 tonnes de la solution de clôture Securifor produite par le site de joint-venture de Belgo Bekaert Arames.

Powered by aware