Contact
Subscribe to our newsleter
Free Design Software
rfq rfq

Informations sur le projet


  • Madrid
  • Espagne
  • Architecte
    ARKITOOLS
  • 2009 - 2012
  • Client
    Instituto IMDEA Energía
  • Contractant
    Sacyr Vallehermoso
  • Photographes
    ArcelorMittal & Arkitools

Liens


  Maquette
  Section V
  Section H
  Rez-de-chaussée
  1er étage
  2ème étage
  Section 1
  Section 2
  Fiche produit: ST Lumière
  Fiche produit: Hacierba 5.200.50
  Fiche produit : HAIRPLAN 300
  Fiche produit : ST 300

Institut madrilène des Etudes avancées en énergie


Créé par le gouvernement de la communauté autonome de Madrid, l’Institut madrilène d’Études avancées en énergie a pour mission de promouvoir et de réaliser des recherches en rapport avec les technologies des énergies renouvelables et propres. 

Les principaux critères pour ce nouveau bâtiment destiné à héberger ces activités de RD sur les technologies de l’énergie étaient la durabilité et la souplesse, pour garantir une longue vie utile dans des conditions changeantes que les progrès technologiques réalisés peuvent provoquer.

Le design est l’œuvre d’Arkitools, un cabinet d’architecture basé à Madrid. Situé à la périphérie de la capitale espagnole dans un futur parc technologique, il est conçu comme un bâtiment modulaire permettant des extensions et des divisions sans interrompre les activités en cours, ni modifier l’aspect général du bâtiment.  

Le noyau central (module 4) est une construction de 3 étages avec un hall d'entrée et de distribution, des bureaux et des espaces communs pour les rencontres informelles. C’est le cœur fonctionnel et symbolique du complexe.

Autour de ce noyau sont disposés les modules 1 et 2, qui sont de la même hauteur (niveau 0 +2). C’est là que seront aménagées les principales zones destinées à la recherche, ainsi que les laboratoires.

Comme des conteneurs, ces modules ne comportent aucune structure verticale. Cela permet de redistribuer ou de subdiviser les espaces chaque fois qu’il le faut, rapidement et facilement. Sur le toit de ces constructions se trouvent les installations techniques pour les énergies alternatives, comme les systèmes photovoltaïques.      

Le module 3, disposé des deux côtés du bâtiment central, consiste en deux ateliers destinés aux machines expérimentales. 

L’orientation du bâtiment et celle des façades des différentes zones fonctionnelles ont été soigneusement étudiées lors de la conception architecturale. Cette conception, partant de principes bioclimatiques, visait à réduire au minimum la consommation d'énergie en réduisant les pertes, en optimisant le confort intérieur et en tenant compte des besoins des différentes activités menées dans les différents modules.
  
ArcelorMittal Construction Espagne s'est impliqué dans ce projet depuis le début. En étroite collaboration avec les architectes, des solutions de parement innovantes de la gamme ArcelorMittal ont pu être utilisées et travaillées sur mesure pour ce projet.  Au total, 900 m2 de panneaux LUMIERE (1 mm , à fleurage argenté), 3 500 m2 de nouveaux profilés HAIRPLAN 300 (1 mm, à fleurage argenté), 2 000 m2 de profilés Hacierba 5.200.50 B (0,75 mm, à fleurage argenté) et 300 m2 de profilés différemment pré cintrés ST 300 ont été fournis.

Durabilité

Le bâtiment IMDEA ENERGÍA est conçu comme un Bâtiment vert à certification énergétique A, selon les critères LEED Gold.
  
- 50 % du site de la construction a été verdi, ce qui représente plus de 40 % de zones jardinées. 
-  L’eau de pluie est recueillie sur les toits et stockée sous le sol aux fins d‘arrosage.
- les zones directement exposées au soleil sont revêtues d’emugrava blanc, à indice de réflexion élevé (>78 %) afin d’éviter les effets d’île de chaleur.
- L’enveloppe (façade, toiture et structure) accorde à tout le complexe une protection passive qui contribue à l’obtention de la certification énergétique A.
- Le parking comprend des espaces spéciaux pour les voitures à faibles émissions et les véhicules partagés.
-  Les cloisons de distribution et de séparation entre les salles de conférences, les laboratoires et les bureaux sont en verre. Elles permettent une grande souplesse et le maintien de l’éclairage naturel, à l’intérieur comme à l’extérieur.
- Différentes solutions ont été adoptées pour les murs rideaux et les structures, selon l’orientation des façades. Vers le sud et l’est, les bardages consistent en des brise-soleil. Vers l’ouest, ceux-ci sont réglables à l’aide d’un système de commande automatique.
- Pour la construction de ce complexe la plupart des matériaux utilisés (acier, aluminium, verre) sont recyclés.
- Les matériaux tels que le béton, la pierre et les éléments céramiques sont fabriqués dans la région pour alléger le transport.
- Le bâtiment est équipé d’un système d’éclairage automatique. De plus, dans les zones naturellement éclairées, des capteurs règlent l’intensité de l’éclairage artificiel selon l’intensité de la lumière naturelle.
 
Structure

La structure principale est en béton renforcé et repose sur des piliers. 15 de ces piliers font partie du système géothermique du bâtiment.Une structure métallique supporte les terrasses de la zone de recherches, et les escaliers du module II, ainsi que les ateliers (module III) possèdent une structure en acier à tous les étages, surtout de section HEA de différentes dimensions.

La structure horizontale est faite de dalles en béton soutenues par des poutres composites. Les épaisseurs dépendent des charges et des portées. La toiture en métal léger est un assemblage de poutres et de pannes, recouvert de profilés en acier isolé.

Texte: ARKITOOLS & Constructalia

Powered by aware