Contact
Subscribe to our newsleter
Free Design Software
rfq rfq

FICHE TECHNIQUE

  • Burgos
  • Espagne
  • 2006 - 2010
  • Architecte:
    Navarro Baldeweg Asociados
  • Client:
    Junta de Castilla y León
  • Entreprise:
    Ortiz Construcciones y Proyectos (contractant principal)
  • Photos:
    Musée de l’Évolution de l’homme, Burgos

LIENS


  Fiche de produit: Profilés laminés à chaud
  Fiche de produit: Armatures d'acier pour béton

Le Musée de l’Évolution de l’homme à Burgos


Ce complexe architectural moderne dans la ville historique espagnole de Burgos cherche à reproduire les montagnes d’Atapuerca, un important site archéologique de la région. Le musée se distingue par l’acier rouge des murs latéraux qui, tout comme les barres et les treillis en acier renforcé en béton de l’édifice, ont été fournis par ArcelorMittal.

Le complexe Évolution de l’homme comprend trois édifices indépendants qui sont trois volumes vitrés, séparés par des rues étroites. Le musée est l’élément central et le plus important, flanqué par le Centre national sur la recherche humaine et le Centre des congrès et Forum de l’évolution.
 
Le musée expose les découvertes faites sur le site archéologique se trouvant dans les montagnes d’Atapuerca, situé à l’est de Burgos. Dans certaines cavernes de ces montagnes, on a trouvé des fossiles et des outils de pierre datant de 1,2 million d’années, époque des plus anciens Hominines connus de l’Europe de l’Ouest. En raison de l’importance de ces découvertes, Atapuerca a été déclarée site du Patrimoine mondial de l’UNESCO en 2000.


Concept architectural

Le projet qui a été mené par l’architecte et peintre espagnol Juan Navarro Baldeweg est une invitation à la modernité faite au Burgos historique. Selon le concept architectural, le complexe Évolution de l’homme interprète l’évolution comme quelque chose d’intimement lié au territoire, au sol, aux couches géologiques et à la nature en général, qui est le contexte de vie et contient de l’information et des connaissances qui doivent faire littéralement l’objet d' « excavation ».

Le projet architectural cherche à reproduire les montagnes d’Atapuerca à l’intérieur de la ville. Voilà pourquoi le complexe se trouve sur une plateforme de 5 mètres au-dessus du niveau de la rue, et l’accès au musée se fait par une rampe. La partie élevée du terrain, couverte de végétation autochtone venant des montagnes, descend en terrasses jusqu’à la rivière Arlanzon. Au sommet, où se trouve l’entrée principale du musée, on peut jouir d’une vue spectaculaire sur le centre historique de la ville.

En entrant dans l’édifice, le visiteur aura l’impression que l’extérieur envahit l’intérieur. Les façades vitrées permettent d’avoir un contact visuel avec l’extérieur et les immeubles environnants. Le complexe, qui est noyé de lumière naturelle, évoque la transparence et s’ouvre sur la ville.

Quatre modules inclinés avec des plantes contribuent à évoquer la présence de la montagne dans la ville et les sections longitudinales formant les corridors cherchent à imiter les coupes qui ont été faites lors de la construction de la voie ferrée minière de la fin du XIXe siècle, ce qui a mené à la découverte des grottes qui contribuent aujourd’hui à la reconstruction du passé.

Le musée, orienté nord-sud, est un long prisme de 30 m de hauteur, 60 m de largeur et 90 m de longueur. La zone d’entrée est un vaste espace ouvert, dominé par la lumière, l’équilibre et les lignes pures.

La surface totale de 15 000 m2 est répartie sur 4 niveaux qui abritent l’exposition permanente, l’exposition temporaire, les ateliers, la salle fonctionnelle et les installations sanitaires.

L’extérieur de l’édifice présente un double vitrage et le toit permet à la lumière naturelle de pénétrer, contribuant ainsi à la luminosité et à l’efficacité énergétique. La structure en acier rouge caractéristique supporte le toit au niveau des murs est et ouest. ArcelorMittal a fourni les profilés d’acier qui non seulement servent de structure porteuse mais jouent aussi un rôle symbolique.

Les trois édifices du complexe Évolution présentent une structure composite en béton et en acier ; ArcelorMittal a également fourni les barres et les treillis de béton renforcé de fibres d’acier.


Powered by aware